Partagez | 
 

 Une nuit parmi tant d'autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kim Otawa saison 1
♥♥Kimmy is in LOVE♥♥
avatar


Messages : 75
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 24
Localisation : Dans la forêt

MessageSujet: Une nuit parmi tant d'autres...   Mer 24 Nov - 0:25

Allongée dans la baignoire, je profitais de la tiédeur de l'eau pour me détendre. Je n'avais pas eu une journée particulièrement difficile, mais la fin de ma grossesse était imminente, et je commençais à me sentir à l'étroit dans mon propre corps... Sensation nouvelle, assez surprenante et déroutante, mais pourtant vraie. Je n'avais pas vraiment envie que ma grossesse se termine, j'aimais sentir ma petite fille dans mon ventre, je passais des heures à lui parler ou à guetter la moindre petite bosse.

Mais je devais m'y résoudre, elle manquait cruellement de place. La nuit, ses petits pieds m'appuyait sur les cotes, je devais dormir semi assise pour ne pas souffrir de maux d'estomac, et je devais aller faire pipi tous les quarts d'heures... Les joies de la fin de grossesse m'avait on dit. Cependant, tous ses maux étaient vite oubliés lorsque j'entrais dans sa chambre... Bientot, je tiendrais mon bébé dans mes bras!

J'entendis la sonnerie du téléphone, puis le timbre de voix de mon futur mari. Je m'amusais à arroser le haut de mon ventre qui dépassait de l'eau comme une petite montagne lorsqu'il entra dans la salle de bain. Il déposa un baiser léger sur mes lèvres puis une main sur mon ventre avant de m'annoncer que Paul venait d’appeler pour prendre de mes nouvelles.

- Il m'a demandé si tu étais toujours deux en un! me dit il dans un sourire.

- Paul.... M'appelle t'il encore Kinder Surprise? lui demandais je en levant les yeux au ciel.

Voyant que je commençais à me redresser, Jared me tendit une serviette, tout en me soutenant pour m'aider à sortir de la baignoire.

- Merci, lui dis je en enroulant la serviette autour de moi. Je perçus un éclair coquin dans ses yeux, et m'approchai de lui pour l'embrasser doucement. Je suis épuisée mon amour... Je ne demande qu'une chose ce soir, dormir dans tes bras...

Je picorais ce soir là. Je n'avais pas vraiment faim, je n'avais qu'une seule envie, dormir. Jared se coucha en même temps que moi, alors que je savais qu'il n'avait pas sommeil. Blottie dans ses bras, je ne mis que quelques secondes à m'endormir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Vilas saison 1

avatar


Messages : 472
Date d'inscription : 04/12/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Une nuit parmi tant d'autres...   Jeu 25 Nov - 1:50

Assis confortablement dans le canapé, je tentais de me détendre un peu, mais c’était une chose bien plus simple à dire qu’à faire… Nous comptions à présent sur une seule main, les jours qui nous séparaient de l’arrivée de notre bébé et le stress commençait à me gagner. Les doutes qui m’avaient assailli à l’annonce de la grossesse de ma Kimmy, chassés par les sages paroles de Sam, revenaient à la charge et plus que jamais je doutais. Serai-je à la hauteur pour être un bon père ? Etais-je assez mature pour devenir un exemple pour notre fille, pour lui transmettre mes valeurs ? Kim rattraperait bien entendu mes erreurs, mais je voulais être là pour la soutenir et pas seulement rester spectateur de la vie de notre fille…

Volontairement, j’avais baissé le volume de la télévision pour entendre la moindre respiration de Kim alors qu’elle barbotait dans le bain. En me concentrant, j’arrivais même à entendre battre le cœur de notre fille perdu au milieu des gargouillis de l’estomac de ma chérie.

La sonnerie du téléphone me tira de mon espionnage silencieux et je ne fus pas particulièrement surpris d’entendre la voix de Paul résonner dans mon oreille. Mon frère était depuis quelque temps très protecteur envers moi et Kim, il semblait attendre la naissance de notre petite fée avec presque autant d’impatience que nous. Peut-être parce que Malie serait le premier bébé de la meute ? Le fils de Sam et Emily ne tarderait pas non plus à montrer le bout de son nez d’ailleurs… Sam et moi plaisantions déjà sur leur future imprégnation même si nous n’en pensions pas un seul mot.

- Tout va bien mon frère et je ne pense pas que ce sera encore pour cette nuit.


La conversation tourna ensuite à la rigolade et je sentais que Paul essayait de me détendre, c’était plutôt réussi. Je raccrochai après quelques minutes et rejoignis Kimmy dans la salle de bain, en entrouvrant la porte de seulement quelques centimètres, pour l’observer sans qu’elle ne me voit. Son ventre prééminent ressortait de l’eau… Elle était si belle à cet instant que je profitais de la scène, gravant chaque détail dans mon esprit. Il aurait quand même été un peu déplacé de sortir l’appareil photo…

Quand elle remarqua enfin ma présence, j’entrai dans la petite pièce embrumée par une délicate fumée blanche, reste du brouillard qui avait du emplir la pièce à cause de l’eau chaude.

- C’était Paul ! Il m'a demandé si tu étais toujours deux en un!
Lui dis-je en souriant

- M’appelle-t-il encore Kinder Surprise?

Je ne pus me retenir de rire devant sa mine lassée par les inepties de mon frère.

- Il demande simplement s’il aura un petit avion à monter ou une figurine Bob l’éponge en cadeau après avoir mangé le chocolat. Je lui ai bien sur fait par des risques qu’il encourait s’il essayait de grignoter MON œuf Kinder !

Elle rit et commença à se relever. D’une main j’attrapai la serviette rose, qui pendait contre le radiateur, et de l’autre de l’aidai à se mettre debout. Quand elle sortie avec précautions de la baignoire, je l’enroulai dans le tissu éponge encore tiède.

- Merci ! Me dit elle en déposant ses lèvres sucrées sur les miennes.

J’avais envie de la prendre dans mes bras, de lui dire à quel point je l’aimais et combien elle était désirable… Pourtant je restai silencieux pour ne pas me montrer trop balourd, mais mes yeux parlèrent pour moi…

. Je suis épuisée mon amour... Je ne demande qu'une chose ce soir, dormir dans tes bras...

- Vos désirs sont des ordres, Madame…

Je la soulevai alors dans mes bras et la déposai quelques secondes plus tard sur le canapé, juste à temps pour aller ouvrir la porte au livreur de pizza. Elle ne mangea qu’une minuscule petite part alors qu’habituellement je devais me battre pour en avoir plus de cinq morceaux… Étrange… Mais je ne fis pas part de ma réflexion, en mettant se manque d’appétit sur le dos du stress et je devais bien avouer que j’étais trop heureux de pouvoir engloutir tout le reste avec son autorisation.

La soirée télé ne s’éternisa pas, tombant de sommeil, Kim partit se coucher de bonne heure et je ne me fis pas prier pour l’accompagner même si je n’avais pas particulièrement envie de dormir. Je m’allongeai dans son dos, ma tête blottie au creux de son épaule et laissant mes mains courir le long de la peau de son ventre. Alors qu’elle s’endormait, je sentis encore une ou deux fois la petite bouger, puis plus rien. L’heure de dormir était aussi arrivée pour bébé… Je ne mis d’ailleurs guère plus de temps à rejoindre le pays de nounours, emporté par le nuage volant, bercé par la respiration lente de ma douce.

Je me mis à rêver… Oui c’était un rêve, j’en avais la certitude ! Quel loup poursuivrait un muffin géant ? Paul était avec moi et nous courrions ensemble entre les arbres pour être le premier à attraper l’immense gâteau au chocolat recouvert de pépites en Smarties. Je pris rapidement le dessus sur mon frère qui ne pu me rattraper.

*Je suis le rapide, tu ne peux pas lutter !*

*Ouai , mais moi j’ai l’urine magique du loup*

*Pardon* Demandai-je, en stoppant ma course, devant la stupidité de ses paroles.

Il avait pourtant déjà muté et me faisait pipi dessus sans la moindre gêne. Je sentais le liquide chaud me couler contre les jambes alors que mon museau devait se fendre dans une grimace de dégout. Je le regardai prêt à le tabasser, mais son image s’éloigna alors qu’une voix me tirait de mon sommeil.

- Jared !!! Réveilles toi !!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Otawa saison 1
♥♥Kimmy is in LOVE♥♥
avatar


Messages : 75
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 24
Localisation : Dans la forêt

MessageSujet: Re: Une nuit parmi tant d'autres...   Jeu 25 Nov - 17:46

Lorsque je rouvris les yeux je me rendis compte que le matin n'était pas encore là. Je m'étais endormie en quelques secondes, et mon sommeil n'avait pas été perturbé. Je n'avais pas bougé, et me réveillais toujours lovée dans les bras de mon homme. J'étais si bien contre lui, je n'avais pas envie de quitter la tiédeur de ses bras. Pourtant, il fallait que je me lève, je mourais de soif, et je me demandais quelle heure il pouvait être. Je me levais donc doucement, sans que Jared ne s'en rende compte, à en croire sa respiration toujours aussi sereine.

Mes mains vinrent instinctivement caresser mon ventre, et je souris en me demandant si ma petite Malie aurait le même sommeil que son papa. Je ne la sentais pas bouger, et devait sans doute être elle aussi en train de dormir. Je me dirigeais vers la cuisine lorsqu'une drole de sensation me traversa. Je posais mes mains sur l'évier pour prendre une grande respiration. Rien de douloureux, mais mon ventre sembla se durcir, pour finalement se détendre. Je posais doucement ma main, en me demandant si je venais de vivre une contraction...? A priori, non, tout était redevenu normal, et je me servis un verre d'eau avant d'aller m'assoir dans le salon. J'étais réveillée comme en plein jour et ce n'était pas la première insomnie que je faisais de toute ma grossesse, malheureusement... Ces dernières semaines, ce genre de réveil nocturne était de plus en plus fréquent, et je passais des heures à lire ou à regarder des DVD. Nous nous amusions à nous dire avec emily que ces insomnies étaient l'entrainement aux nuits blanches qui nous attendaient.

M'allongeant finalement sur le canapé, je mis en route mon MP3 et tentai de me détendre en écoutant de la musique. Je doutais que le sommeil ne revienne rapidement, mais je pouvais toujours tenter... Mes pensées étaient monopolisées par mon accouchement prochain... Depuis plusieurs semaines, je me demandais si Jared serait là à temps, s'il ne serait pas en pleine ronde lorsque le grand moment arriverait. J'avais tellement d'envie pour la naissance de notre fille, je voulais qu'il soit auprès de moi pour l'accueillir, je voulais faire la plus grande partie du travail chez nous, et partir à la maternité pour la fin de l'accouchement... Je ne voulais pas de péridurale, je voulais être libre de mes mouvements jusqu'à la naissance de notre enfant. Je voulais que Jared puisse rester près d'elle pendant tous les soins, qu'il coupe lui même le cordon et pouvoir la faire têter au sein dès son arrivée. Oui, j'avais beaucoup d'attente pour l'arrivée de mon enfant... j'avais eu tant de temps pour m'y préparer! Je voulais la naissance la plus douce possible pour ma fille, et je ne voulais pas accoucher, je voulais l'accompagner dans sa naissance.... La nuance était très importante pour moi.

Mon ventre se mit à nouveau à se durcir, sans aucune douleur... Plusieurs minutes s'étaient écoulées depuis la première fois, et je ne m'inquiétais pas vraiment... Enfin, un peu quand même. Si j'avais vraiment des contractions, c'était le signe que l'accouchement ne tarderait plus... et même si j'étais pleine de projet et de bonnes intentions, j'étais intérieurement terrorisée. Est ce que j'allais y arriver? N'allais je pas perdre le contrôle devant Jared? Est ce que j'allais supporter la douleur?

Malie eut un sursaut qui me sortit de mes pensées, et je décidais d'aller me glisser sous les draps avec l'amour de ma vie... Après tout, même si je ne dormais pas, je serais bien mieux dans les bras de mon loup.

J'entrais dans la chambre doucement, et reprenait ma place. Il n'avait pas bougé d'un centimètre, et je me lovais à nouveau contre lui. Mon sommeil fut cependant capricieux, et je ne parvenais pas à fermer l'oeil.... Jared avait glissé ses mains autour de ma taille, et lorsque j'en tendis un drôle de "poc", je n'eus pas le temps de me défaire de son étreinte pour sortir du lit.

Je sentis alors de l'eau couler sur mes jambes, et je compris ce qu'il se passait. Je venais de perdre les eaux! Je me levais, bien qu'il soit trop tard pour sauver ma literie de l'inondation, et courait jusque dans la salle de bain. Appuyée contre le lavabo, je restais quelques secondes à observer mon reflet dans le miroir.

*On y est, elle va arriver...* Je n'arrivais pas à y croire, un mélange d'appréhension et d'excitation me parcourait le corps, et je ne savais pas si je devais exploser de joie ou pleurer.

Je me changeais rapidement, puis allait réveiller Jared, qui devait se trouver dans la flaque causée par la perte des eaux...

- Jared!! Réveille toi!

Mes yeux devaient être brillants de larmes, j'étais parcourue par tant de sentiments à la fois que je maîtrisais comme je le pouvais mes émotions.

- Jared, mon amour, il faut que tu te réveilles, la petite va arriver! répétais je la voix tremblotante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Vilas saison 1

avatar


Messages : 472
Date d'inscription : 04/12/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Une nuit parmi tant d'autres...   Lun 29 Nov - 15:26

- Jared, mon amour, il faut que tu te réveilles, la petite va arriver!

Quoi ? Qui ? Quand ? Je ne comprenais rien, perdu entre les nuages de mon rêve et la réalité. Mon esprit, encore endormi, mit quelques secondes pour reprendre le fil concret de ma vie. Ma course poursuite avec Paul fut relégué au fond de ma mémoire quand je compris enfin que je me trouvai dans notre chambre douillette et que Kim me parlait… *La petite va arriver*

- Tu veux dire, maintenant ? Tout de suite ? Lui demandai-je totalement perdu. Il faut qu’on parte à la maternité alors ?

D’un signe affirmatif de la tête, elle me confirma ce que je ne voulais pas vraiment comprendre. Malie arrivait ! Notre petite fée allait enfin nous rejoindre. Et il fallait que je me bouge et vite ! En me levant précipitamment, je me pris les pieds dans le drap et manquait de m’étaler sur la moquette de la chambre, ne me rattrapant que de justesse à l’étagère.

- Mais elle est en avance !
Dis-je en sentant le stress me gagner et mon pouls s’accélérer à mesure que mon cœur se mettait à battre plus fort dans ma poitrine. Je vais t’aider à t’installer dans la voiture et je reviendrai chercher les sacs après.

En la prenant par la main, je la conduisis jusqu’au hall d’entrée et me rendis compte que je ne savais pas ce que j’avais pu faire de mon trousseau de clé… Alors que Kimmy attendait debout devant la porte, je me mis à pester contre moi-même tout en cherchant le Bob l’éponge en peluche qui me servait de porte clé. Je soulevai les coussins du canapé, cherchait dans notre panière de bazar posé sur la commode, vidai les poches de mon jean… Rien… Dans un éclair de lucidité, je me rappelai que je les avais laissé sur le frigo.

- Excuse-moi, vraiment je n’assure pas du tout.


Pour seule réponse elle me passa la main dans les cheveux et ouvrit la porte pour rejoindre la Panda. Je l’aidai à s’installer, le plus confortablement possible dans son état, et retournai en courant dans la chambre pour prendre les deux énormes sacs qui patientaient là depuis près de quinze jours. Avant de retourner à la voiture, je vérifiai une dernière fois que toutes les lumières étaient bien éteintes et que je n’avais rien oublié d’important.

- C’est bon, je suis prêt ! Affirmai-je pour me rassurer en bouclant ma ceinture. Le sac avec les pyjamas, le bonnet, les chaussettes et son petit nécessaire de bain Winnie. Et ton sac à toi… Je n’ai rien oublié c’est bon ! Allons-y !

La route jusqu'à Port Angeles me parut durer une éternité. Je ne cessai de parler tant j’étais angoissé et encore plus depuis que Kim serrait des dents quand son corps subissait l’assaut des premières contractions.

- Tu vas bien tu es sure ? C’est normal que tu ais aussi mal ? Je peux rouler plus vite s’il faut mais ça risque de te secouer dans tout les sens… Je le savais, j’aurai du demander le pick up de Sam, ça aurait été bien plus simple et plus confortable pour toi. Sam… Il faudrait que je l’appelle pour le prévenir que je ne pourrai pas faire ma ronde demain matin, j’espère qu’il comprendra. Je refuse de te laisser seule, alors au diable les vampires pour cette fois, la meute devra se passer de moi.


Une grimace de douleur me fit comprendre qu’elle subissait encore une contraction.

- Qu’est-ce que je peux faire ? Dis-moi Kimmy ? Si je peux soulager ta douleur en faisant quoi que ce soit, dis-moi ! Je déteste rester impuissant comme ça ! Tu as mal et je reste là comme un imbécile… J’aurai vraiment du lire tes livres sur l’accouchement ! Boulet que je suis.

Sans vraiment m’en rendre compte, j’avais posé ma main sur son ventre et je me mis à parler à ma fille.

- Malie, mon bébé, calme-toi. On va arriver dans quinze minutes, laisse maman tranquille pendant ce temps. Tu seras bientôt dans nos bras, mais reste encore au chaud pour le moment, il ne faudrait pas que tu naisses dans la voiture. Attend encore un peu, les gentilles dames en blanc vont s’occuper de toi et de maman dans pas longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Otawa saison 1
♥♥Kimmy is in LOVE♥♥
avatar


Messages : 75
Date d'inscription : 02/03/2010
Age : 24
Localisation : Dans la forêt

MessageSujet: Re: Une nuit parmi tant d'autres...   Mer 1 Déc - 17:05

- Tu veux dire, maintenant ? Tout de suite ? Il faut qu’on parte à la maternité alors ?

Jared avait du mal à émerger, et me regardait comme si j'étais enceinte de trois mois et que mon accouchement n'était pas à l'ordre du jour... Sans lui parler, je lui fis signe que oui, c'était le moment.

Une étincelle s'alluma dans ses yeux, et il se leva à toute vitesse, manquant de s'étaler de tout son long à mes pieds. Il se rattrapa à l'étagère qui, par chance, ne se renversa pas sous son poids.

- Mais elle est en avance !

- Pas vraiment, le terme est dans trois jours... c'est normal qu'elle arrive un peu plus tôt.

Jared m'étonnait... le choc sans doute. Il savait parfaitement que depuis trois bonnes semaines, Malie pouvait arriver à tout moment. Ceci dit, je ne pouvais pas lui reprocher d'être désorienté... j'étais moi même tellement stressée!

Je vais t’aider à t’installer dans la voiture et je reviendrai chercher les sacs après

- D'accord, d'accord, mais ne t'en fais pas, je n'ai pas mal, je vais bien, elle ne va pas arriver tout de suite, dis je pour tenter de le rassurer.

Tentative vaine malheureusement... Il ne m'entendait pas, trop occupé à râler contre lui même pour avoir égarer les clés de la voiture. Je patientais sans rien dire, frissonnant alors que nous n'étions pas encore sortis de la maison... A 2 heures du matin, la nuit devait être fraiche, et je fermais ce que je pouvais de mon manteau... depuis un mois, je ne pouvais attacher que les deux premiers boutons, à cause de mon ventre proéminent... qui se mit encore à durcir, comme c'était arrivé dans la nuit. Une douleur naquit dans mes reins, me forçant à m'appuyer contre le mur pour reprendre mon souffle. Jared déboula dans l'entrée alors que la douleur repartait.

- Excuse-moi, vraiment je n’assure pas du tout.

Je ne répondis pas, je reprenais mon souffle. La douleur était supportable, mais pour le moins inattendue. Le travail s'était mis en route, et il fallait vraiment partir maintenant. Je passais une main dans les cheveux de mon wolfboy, et il me prit par la main pour m'installer dans la voiture. Malgré le stress, il restait prévenant et attentionné...

Je le vis repartir chercher les sacs en courant lorsqu'une nouvelle contraction me fit serrer les dents. Tout à fait gérable encore une fois, mais désagréable. Un instant j'en voulu à Jared qui n'avait pas voulu mettre les sacs dans la voiture avant le jour J. "Ne t'en fais pas, on les mettra en partant, ça prend une minute" m'avait il dit lorsque je lui avais suggéré l'idée. Les sacs auraient déjà pu être chargés, et nous aurions déjà pu être en route!

- C’est bon, je suis prêt ! Le sac avec les pyjamas, le bonnet, les chaussettes et son petit nécessaire de bain Winnie. Et ton sac à toi… Je n’ai rien oublié c’est bon ! Allons-y !

Je lui souriais poliment, me rendant compte que je n'avais pas décroché un mot depuis que nous étions partis. Les contractions semblait devenir régulières, bien qu'espacées, et la douleur, même si elle était gérable était bien là.

Le trajet me parut long... J'étais angoissée, j'avais très peur de ne pas arriver à temps. Idée saugrenue, la sage femme m'avait affirmé que j'aurais largement le temps de faire la route, puisque les premiers accouchements sont toujours très longs. Mais cette peur irraisonnée ne me quittait pas, et il me tardait d'être dans l’enceinte réconfortante de la maternité. Jared quant à lui ne cessait de parler.

- Tu vas bien tu es sure ? C’est normal que tu ais aussi mal ? Je peux rouler plus vite s’il faut mais ça risque de te secouer dans tout les sens… Je le savais, j’aurai du demander le pick up de Sam, ça aurait été bien plus simple et plus confortable pour toi. Sam… Il faudrait que je l’appelle pour le prévenir que je ne pourrai pas faire ma ronde demain matin, j’espère qu’il comprendra. Je refuse de te laisser seule, alors au diable les vampires pour cette fois, la meute devra se passer de moi.


J'allais lui dire de ne pas s'inquiéter, mais une contraction plus forte que les autres m'obligea à souffler pour la faire passer.

- Qu’est-ce que je peux faire ? Dis-moi Kimmy ? Si je peux soulager ta douleur en faisant quoi que ce soit, dis-moi ! Je déteste rester impuissant comme ça ! Tu as mal et je reste là comme un imbécile… J’aurai vraiment du lire tes livres sur l’accouchement ! Boulet que je suis.

Il posa sa main sur mon ventre et parla à Malie.

- Malie, mon bébé, calme-toi. On va arriver dans quinze minutes, laisse maman tranquille pendant ce temps. Tu seras bientôt dans nos bras, mais reste encore au chaud pour le moment, il ne faudrait pas que tu naisses dans la voiture. Attend encore un peu, les gentilles dames en blanc vont s’occuper de toi et de maman dans pas longtemps.


Je lui souris, appréciant le calme revenu dans mon corps. La contraction était passée, et sentir un contact physique avec Jared me donnait force et courage. Je posais ma main sur sa cuisse, puis ma tête contre son épaule.

- Je t'aime Jared... J'ai peur, mais ça va aller, notre petite fille va venir au monde, et je suis heureuse de vivre ça avec toi. J'attends ça depuis tellement longtemps... je t'aime...

Quelques minutes passèrent, je fermais les yeux pour apprécier ce moment contre lui. Concentrée sur la musique qu'il venait de mettre, je me laissais aller à rêver du moment où je tiendrais mon bébé dans mes bras. Les années étaient passées tellement vite, je me souvenais du jour où il avait posé un regard neuf sur moi, où j'avais passé l'intégralité du cours à chercher la signification de ce changement de comportement. Puis notre premier baiser, notre mariage, le jour où je lui avais annoncé qu'un petit coeur battait en moi.

Une nouvelle contraction naquit entre mes reins, et je me décollais de Jared pour tenter de me redresser, pour la maîtriser au mieux.

Jared freina subitement, et je me demandais ce qu'il faisait. Il paniquait ou quoi?? il fallait se dépêcher!!

Il sortit de la voiture sans que je ne comprenne quoi que ce soit, et lorsqu'il ouvrit ma portière, je me rendis compte que nous étions enfin arrivés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jared Vilas saison 1

avatar


Messages : 472
Date d'inscription : 04/12/2009
Age : 32

MessageSujet: Re: Une nuit parmi tant d'autres...   Mer 12 Jan - 20:02

Comme si ma voix avait eu l’effet d’un puissant antalgique, effet totalement psychologique sans doute, je sentis Kim se détendre à côté de moi. Elle vint d’ailleurs se coller contre mon épaule, du mieux que lui permit le petit habitacle de la voiture. J’essayai de ne pas lui montrer ma crispation, pour ne pas accentuer sa peur, et me concentrai sur la route sinueuse qui menait à Port Angeles.

- Je t'aime Jared... J'ai peur, mais ça va aller, notre petite fille va venir au monde, et je suis heureuse de vivre ça avec toi. J'attends ça depuis tellement longtemps... je t'aime...

- Je t’aime aussi…

Je fus bien incapable de lui en dire plus, même si dans mon esprit défilaient les centaines de phrases que j’aurais dû lui dire. *Je t’aime Kim et du plus profond de mon cœur. Tu as rendu ma vie tellement plus belle, plus colorée, que je ne l’avais espéré. Je profite pleinement de chaque seconde passé à tes cotés parce que j’ai peur que tout ne soit qu’un beau rêve et que le retour à la vie réelle soit un cauchemar. Si tel est le cas, je garderai à jamais ton souvenir ancré dans ma mémoire et je te chercherai tout autour de la terre ! Mais tu es là, tu n’es pas une illusion… Je t’aime. Je serai toujours là pour toi et pour notre fille, je te le promets. Je suis là n’ai pas peur, tout va bien se passer. Tu pourras me broyer la main si tu le souhaites, hurler à m’en briser les tympans, je resterai à coté de toi.* Voila ce que j’aurai dû lui dire mais au lieu de ça, j’allumai l’auto radio pour combler le silence qui s’installait.

Nous approchions de la maternité et je ralentis pour franchir l’étroite entrée en chicane. L’architecte qui avait dessiné les plans devait être un parfait abruti pour ne pas imaginer l’urgence et la détresse d’un père dans une telle situation et lui donner une épreuve supplémentaire. Mon calme était mis à rude épreuve avec Kim qui subissait une nouvelle contraction. J’aurais bien volontiers fait passer la Panda sur le talus enherbé mais les secousses m’auraient sans doute values une bonne claque.

Sans prendre la peine de regarder si je gênai la circulation, je me garai brutalement devant le sas des urgences et descendit immédiatement pour ouvrir à Kimmy. Vingt minutes s’étaient écoulées depuis notre départ et je ne voulais pas que notre fille naisse dans la voiture. Par chance, notre présence fut très vite remarquée et deux brancardiers arrivaient en courant avec leur civière.

- C’est ma femme ! Elle va… Elle va… Le bébé arrive et je…

- Calmer vous monsieur, tout va bien, vous êtes à la bonne adresse ! Me dit le plus vieux des deux, pour me détendre, en posant sa main sur mon épaule pendant que son collègue aidait Kim à s’installer sur le brancard. Elle semblait nettement plus zen que moi et dans un sens cela me rassura.

Les deux hommes se mirent à parler avec Kim alors qu’ils avançaient rapidement dans les couloirs immaculés de la clinique. C’est votre premier ? Vous êtes à terme ? Depuis combien de temps avez-vous perdu les eaux ? Et vos contractions ? … Il me semblait que j’étais devenu un intrus et je me contentais de suivre le trio en silence.

Toujours sans se soucier de ma présence, les brancardiers installèrent Kimmy dans ce qui devait être une salle d’auscultation… La pièce me semblait bien vide comparé à ce que je m’imaginais après avoir vu les séries « Docteur House », « Urgences » ou « Gray anatomy ».

A mon soulagement, ce fut une sage femme qui entra en souriant pour examiner Kim et pas un de ses jeunes médecins diplômés. Mon stress était tel que j’aurais été bien incapable de retenir ma jalousie et de lui envoyer un bon coup de poing dans le nez.

L’auscultation commença et je fus bientôt perdu dans les termes médicaux… Monitoring… Tension… Taille de contraction… Col… Dilatation… Sept centimètres… Sept centimètres ? Quoi sept centimètres ???

- Prenez la chaise derrière vous Monsieur !

- Je vais bien, ça va aller…


- Vous êtes aussi pâle qu’un linge, asseyez vous avant de tomber. Mon travail est de m’occuper de votre femme et pas de vous réanimer…

Poussé par l’autorité de cette femme et par le sourire que me lança Kim, je tirai la chaise et m’y installai en ronchonnant dans ma barbe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une nuit parmi tant d'autres...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une nuit parmi tant d'autres...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Une ombre parmi tant d'autres. [PV Nuage Lunaire]
» DiiMORETTE, un pokémon parmi tant d'autres, mais qui se démarque plus facilement...
» Une soirée parmi tant d'autres. ~ Chelsea & Geane.
» une gamine parmi tant d'autres.
» Après tout, je ne suis qu'une femelle parmi tant d'autres... Comment savoir si mes sentiments sont réciproques ? [PV Eclair Foudroyant]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal-Cullen :: ¤ ADMINISTRATION ¤ :: ~ Eternal Cullen saison 1~ :: La Push :: La réserve Quileutes :: Maison des Vilas-