Partagez | 
 

 Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mer 17 Nov - 14:45

Depuis quelques minutes, la villa était étrangement silencieuse, rien ne filtrait depuis le rez-de-chaussé et les chambres avaient été déserté de leurs occupants. Ainsi, calfeutré sur notre lit, Alice et moi-même, profitions d'un rare moment de tranquillité. J'avais mis la sono sur une radio populaire, et nous restions, sans bouger, à écouter les tubes déroulés sur la bande musicale, tout en rêvassant.

Allongé sur le dos, un bras sous ma tête, et Alice étendue perpendiculairement à moi, la tête sur mon torse, je m'amusai à entortiller une mèche de ses cheveux autour de mes doigts. Je la regardais me sourire, elle était sereine et resplendissant comme toujours. L'encolure de son pull trop large tombait de ses épaules trop menues pour le retenir, et me laissait deviner la dentelle noire de son soutien-gorge. J'essayai de gonfler mon ventre le plus possible pour faire tomber un peu plus bas son pull. Je voulais le faire en toute subtilité, mais essayez d'être un homme spontané quand votre charmante femme prévoit le moindre de vos coups. Devant l'ingéniosité de mes tentatives elle se mit à rire, et me laissa faire sans m'avantager et sans me défavoriser non plus. Alors face à mes échecs, je rigolai à mon tour, avant de la renverser sur le lit et de ma charger directement de ce pull qui cachait trop de choses.

Je lui ôtai et l'envoyai en boule au fond de la chambre, tout satisfait du résultat que j'avais sous les yeux. Les yeux d'Alice pétillaient de malice et son sourire espiègle, annonciateur de cachotteries, me subjuguais toujours autant. Tant de fois j'avais eu le droit à ce regard, des centaines de fois même et pourtant je ne m'en lassais jamais.

_ Tu te rappelles le casino à Deauville ? La soirée que nous y avions passée ? C'était en quelle année déjà ?

Spoiler:
 


Dernière édition par Jasper Cullen le Mer 17 Nov - 19:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mer 17 Nov - 19:25

Seuls dans notre chambre, Jasper et moi profitions un maximum de ses rares moments paisibles et silencieux que nous accordait de temps à autres notre charmante famille.

Allongée sur le lit, la tête appuyait sur le torse de mon mari, je cherchais une activité plus qu’agréable que nous pourrions faire ensemble. Le fixant dans les yeux avec un sourire qui en disait long sur mes intentions, je sentais son ventre se gonfler et se dégonfler. Je me mis à rire en comprenant ce qu’il tentait de faire. Le pull que je portais et qui laissait entrevoir la totalité de mon épaule, avait l’air de l’agacer. En comprenant qu’il n’arriverait jamais à ses fins de cette manière, il me fit basculer sur le lit et ôta d’un seul geste ce pull qui le gênait temps.

Je me retrouver à présent vêtue d’un simple soutien-gorge en dentelles noir. Sa réaction m’amusa et à dire vrai, j’en voulais bien plus. Toutes ces petites taquineries lui avait certainement rappeler bon nombres de souvenirs, puisque brusquement, il se mit à parler de Deauville, une ville où nous avions passé une nuit merveilleuse.

- Tu te rappelles le casino à Deauville ? La soirée que nous y avions passée ? C'était en quelle année déjà ?

Avec un regard plus que coquin je souriais à sa question et m’approchait lentement de lui. Tout en me redressant, je le repoussai à l’aide de mon corps jusqu’à ce qu’il s’écroule à son tour sur le lit. Enfin dans la position que j’attendais avec impatience, je m’agenouillai sur lui et l’embrassa tendrement du bout de mes lèvres.

- Humm …. 1928 il me semble non ? C’était à peine quelques années après que je sois allez te chercher dans ce petit restaurant de Philadelphie. Lui répondis-je entre de nombreux baisers délicats.

Le regardant dans les yeux je lui fis un doux sourire et du dos de ma main droite je me mis à caresser son doux visage qui me rappelait tant de beaux moments.

- Est-ce ce pull au col un peu large qui tombait le long de mon épaule qui te rappela cette merveilleuse soirée dans ce casino de France ? lui demandai-je tendrement.

Effectivement je me souvenais très bien de cette soirée.
Ce soir là, alors que nous visitions pour la première fois la France ensemble, nous avions décidai de passer une nuit dans ce splendide Casino qui faisait fureur à cette époque. Pour l’occasion je mettais vêtu d’une longue robe rouge au col bateau plutôt large pour mon gabarit. Celle-ci avait eu la fâcheuse manie, durant toute cette soirée, de glisser le long d’une de mes épaule et comme le pull que j’avais sur moi il y a encore deux minutes, de laisser apparaitre le creux de mon cou ainsi que la bretelle de mon soutien gorge aux autres personnes présentes à nos côté.
Cette robe avait fait fureur auprès de nombreux hommes dans le casino, mais avait également un peu agacé mon futur époux qui, tout de même très fier d’être celui qui se trouvait à mes côté, s’amusait à sans cesse la remonter.
Notre belle soirée avait commencé, non pas par un bon repas dans le magnifique restaurant du casino qui aurait pu nous faire envie si nous n’étions pas vampire, mais plutôt par une petite pièce de théâtre française très populaire.



Spoiler:
 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Jeu 18 Nov - 11:17

- Humm …. 1928 il me semble non ? C’était à peine quelques années après que je sois allez te chercher dans ce petit restaurant de Philadelphie.

- Est-ce ce pull au col un peu large qui tombait le long de mon épaule qui te rappela cette merveilleuse soirée dans ce casino de France ?


Tandis qu'elle me surplombait, assise à califourchon sur mon torse, son petit sourire en coin toujours affiché sur son visage, une autre partie de cette soirée me revint en mémoire comme si nous y étions encore.

_ Voilà c'est 1928, je dois reconnaître que tu as une meilleure mémoire des chiffres que moi, dis-je avec un petit sourire. Tu étais éblouissante avec cette robe, je dois reconnaître que ton entrée au Casino a été très remarqué,je partis dans un éclat de rire en repensant à sa tenue et au décolleté qu'elle offrait, ce qui était tout de même un peu avant-gardiste pour l'époque. N'empêche si l'on refaisait aujourd'hui ce que l'on a fait à l'époque tu as conscience que l'on se ferait jeter en prison? Je ne parle pas de ta robe, mais de l'utilisation de ton don pour jouer et nous faire gagner une petite somme astronomique.

En effet, le Casino n'avait ouvert que depuis peu, et les croupiers n'étaient pas encore habitués aux diverses manoeuvres que l'on peut utiliser comme le fait de jouer sur la probabilité, ou de compter les cartes, ou encore d'avoir recours à la télépathie pour connaître le jeu des adversaires...

Nous avions mis au point un petit stratagème entre Alice et moi, pour me faire comprendre ce que mes adversaires avaient comme cartes. Bien entendu, Alice n'avait pas pu prendre part aux différentes tables, étant une femme, ce genre d'activités ne lui étaient pas encore accessible. Du coup, grâce à divers gestes et tics, je savais quoi jouer, quand me coucher, et quand parier.

Ce fut une rare soirée que nous avions passé avec le commun des mortels, une sorte de test pour moi qui m'habituais au régime 100% animalier. Mais l'appât du gain à réussit à me concentrer sur autre chose que l'odeur du sang et la soirée fut remarquablement bonne.

_ On a remporté un petit paquetole grâce à ton don ! lui dis-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Jeu 18 Nov - 15:47

- Tu étais éblouissante avec cette robe, je dois reconnaître que ton entrée au Casino a été très remarqué, me dit-il dans un éclat de rire. N'empêche si l'on refaisait aujourd'hui ce que l'on a fait à l'époque tu as conscience que l'on se ferait jeter en prison? Je ne parle pas de ta robe, mais de l'utilisation de ton don pour jouer et nous faire gagner une petite somme astronomique.

Je souris en l’écoutant, je n’avais plus pensé à cette histoire depuis bien longtemps.

_ On a remporté un petit paquetole grâce à ton don ! me fit-il remarquer.

C’était exact ! Mon don nous avait fait gagner une somme magistrale. Grâce à ce gain nous avions pu nous faire de nombreux petits plaisirs.
Mais ce soir là, le cadeau que j’avais tout simplement adoré après que nous ayons empoché une si grosse somme, fut celui fait par le dirigeant du casino. En effet, à cette époque et depuis l’ouverture de l’établissement, il n’avait encore jamais vu quelqu’un gagner autant d’argent aussi facilement. Ainsi pour s’assurer de notre bien être et de la publicité qu’il ferait grâce à nous, il avait fait le choix de nous offrir une nuit dans leur splendide suite nuptiale.

- Oh oui je m’en souviens ! C’est sur qu’à ce jour nous devrions modifier notre stratégie !! Et puis je pourrais jouer moi ! Lui fis-je remarquer avec un grand sourire.

Toujours assise sur son torse je me redressai pour réfléchir un peu plus à cette fameuse soirée. Tandis que les mains de Jasper caressaient doucement le bas de mon dos, un sourire se dessina sur mes lèvres au fur et à mesure que je repensais au moment où nous avions mis en place notre plan diabolique.
En ce temps, les femmes n’étaient pas admise au table de jeu, ainsi j’avais donc du aller m’installer à une table du bar située dans le champ de vision de Jasper. Tout en faisant semblant de siroter le cocktail que je m’étais commander afin de ne pas éveiller de soupçons, je faisais sans cesse de nombreux petits tics et me concentrai sur le futur.
Trop occupé par ma petite activité de voyance, je ne prêté aucune attention aux hommes qui choisissaient soit de s’installer à ma table ou de me faire apporter un verre de leur part.

J’éclatais de rire en repensant à ces petits moments de complicité que personne ne pouvait comprendre.

- Je m’étais bien amusé ! Dis-je en m’allongeant à ses côté.

Et tout en regardant le plafond de notre chambre, j’ajoutai.

- Et le décor était vraiment spectaculaire ! Tu te souviens chéri, nous avions posé pour le photographe du casino devant la splendide fontaine où nous avions chacun fait un vœu en y jetant une pièce.

Tout comme beaucoup d’autres choses à cette époque, les appareils photo se faisait rares, et très souvent de nombreux photographes étaient présent dans ce genre d’établissement.


••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Lun 22 Nov - 11:19

- Et le décor était vraiment spectaculaire ! Tu te souviens chéri, nous avions posé pour le photographe du casino devant la splendide fontaine où nous avions chacun fait un vœu en y jetant une pièce.

Je tournai la tête vers Alice qui était en pleine contemplation du plafond, repensant sûrement à cette soirée que nous avions passés il y a déjà des années maintenant, pourtant même si le temps passe, les souvenirs perdureront aussi longtemps qu'elle sera à mes côtés pour les faire revivre.

Cette petite histoire, me donna subitement envie de refaire un bond dans le passé et je choisis parmi toutes nos anecdotes l'une d'entre elles. Je ne mis pas longtemps avant de m'arrêter sur celle qui m'avaient fais le plus rire.

_ Et ta première vision sur les Cullen, tu t'en rappelles ? Ce que j'ai pu rire ! lui dis-je tout en relevant sur un coude.

Avant de rejoindre les Cullen à Forks, nous avions passés une bonne quinzaine d'années juste tous les deux, en tête-à-tête, à ne vivre que pour nous. Et puis, subitement, une nuit, alors que nous découvrions pour la première fois les contrées canadiennes, et ses opulents caribous, Alice c'était arrêtée nette devant l'animal qu'elle s'apprêtait à dévorer, laissant à la pauvre bête une ultime chance pour déguerpir loin d'elle.

Je la rejoignis en quelques foulées, me glissant derrière elle pour détendre ses muscles crispées par la vision. Elle m'avait annoncé de but en blanc que notre famille nous attendez et qu'il fallait mettre les voiles au plus vite si nous ne voulions pas rater la partie de base-ball. Imaginez une seconde la situation, vous êtes là avec votre moitié, en pleine chasse aux caribous, quand tout à coup, vous apprenez que des gens dont vous ignorez tout vous attendent quelque part sur terre. Certes, je commençais à être habitué aux excentricités de ma compagne, mais la première chose que je fis en entendant cette révélation choc fut de rire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mar 23 Nov - 12:09

Fixant le plafond de notre chambre, je me remémorai une à une les images de cette fabuleuse soirée quand Jasper me sortit de mes douces pensées.

_ Et ta première vision sur les Cullen, tu t'en rappelles ? Ce que j'ai pu rire ! me dit-il avec un grand sourire tout en se relevant sur un coude.

En entendant cette question je ne pus m’empêcher d’éclater de rire en repensant à ce moment.

- Oh oui je m’en souviens. Tu m’avais prise pour une vraie folle ce jour là ! dis-je en me mettant dans la même position que lui.

Cette vision de Carlisle m’était apparue alors que je m’apprêtai à remplir mon petit estomac de sang tout chaud. Allez savoir pourquoi ?
Figeai à cause de cette vision, mon magnifique caribou en avait profité pour s’enfuir et en à peine une seconde, Jasper m’avait prise dans ses bras pour tenter de me détendre. Malgré le peu d’années que nous avions eu ensemble, Jasper n’avait jamais eu de doute en ce qui concernait mon don, mais ce jour là il fut fortement surpris.

« Nous devons partir Jasper, notre famille nous attend ! Pas le temps de manger mon chéri, le base-ball n’attend pas ! »

Je me souviens quand entendant ces quelques mots, alors que je m’étais redressé prête à filer et que je le fixai dans les yeux en attendant qu’il me suive, Jasper m’observai complètement ahuri et, après quelques seconde de réflexion, avait éclaté de rire sur le sol.

- Ca pour rire, tu ne t’en étais pas privée ! Dis-je en riant à mon tour.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mer 1 Déc - 12:48

- Ca pour rire, tu ne t’en étais pas privée ! me dit-elle hilare à son tour.

Je laissai ce souvenir s'épanouir dans les méandres de mon cerveau pour le revivre intensément. A cette époque-là nous vivions ensemble depuis près de 20 ans, nous avions pris l'habitude, nos habitudes de vie et tout me convenait parfaitement. Alors quand sa vision est venue chambouler notre existence, après coup j'ai pensé qu'elle s'ennuyait. Et bien que le temps m'ait fait comprendre que ses visions étaient toujours exactes, ce jour-là avait été tout autre.

_ Néanmoins, après les rires, il t'en a fallu du temps pour me convaincre que ton idée, ta vision, serait le mieux pour nous, me confessai-je.

En effet, après avoir passé des décennies au contact des miens, à les former, à les conduire au combat, à les motiver, et à les liquider, je les avait fuit, leur contact, pour me retrouver enfin avec l'être le plus doux et bienveillant que la terre n'ai porté, Alice. Ainsi sa seule compagnie me comblait plus que nécessaire, et je ne ressentais pas le besoin d'agrandir notre bulle surtout avec de parfaits étrangers.

J'avais passé des années entouré de mes condisciples, apprenant les dures règles de la vie en communauté, ses désavantages et la jalousie qui naissait tout autour. Je ne voulais pas que le schéma se répète, je ne voulais pas perdre Alice. Malheureusement, malgré toute mon ardeur à lui expliquer ce qu'il nous en couterait à vivre au sein d'un clan, elle n'avait pas reculer d'un millimètre.

* Ta vie à mes côtés, seulement nous deux, commence à te peser mais tu ne sais pas comment m'en parler c'est ça? lui avais-je demandé blessé.*

Il m'avait fallu me résigner, et la suivre jusque dans cette petite bourgade insignifiante, perdue entre les épais massifs forestiers, me réconfortant sans cesse par tous les moyens. Notre chemin avait dû paraître bien longue à ma bien-aimée car je n'arrêtai pas de poser des questions sur ce fameux clan... Combien étaient-ils? Que faisaient-ils? Comment vivaient-ils?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Lun 6 Déc - 13:07

_ Néanmoins, après les rires, il t'en a fallu du temps pour me convaincre que ton idée, ta vision, serait le mieux pour nous

En effet, je me souvins alors que cette vision nous avait fait rire mais qu’elle avait également blessé l’homme que j’aimais et ainsi soulevé de nombreuses questions sur notre couple.

- Oui je me souviens…tu pensais que rejoindre ce clan nous était complètement inutile, que cela ne nous apporterait que des ennuis et que nous serions bien mieux seul tous les deux. Je me tournai face à lui et après une courte pause, je repris. Tu étais persuadé que je m’ennuyai à tes côté alors que moi je ne souhaitais que notre bonheur. J’avais foi en mes visions, jamais elles ne m’avaient trahi.

Ces quelques jours de voyage m’avaient parut vraiment très long. J’avais passé mon temps à rassurer Jasper sur ma vision et ce nouveau clan que je ne connaissais absolument pas.
Ayant vu certains membres de ce clan se nourrir de bête, j’avais pu en déduire leur réticence à tuer des êtres humains. Vivre avec d’autres personnes appartenant au même régime que nous ne pourrait qu’aider au mieux Jasper.

Notre vie avait radicalement changé après notre arrivé chez les Cullen. Il ne nous fallait plus juste pensé à notre moitié mais également au reste de la famille. Nous avions du nous fondre dans la masse d’humain et vivre chaque jour en contact avec eux pour ne pas paraitre suspect. Nous ne pouvions plus partir selon nos envies.

- Regrettes-tu à présent ? Penses-tu avoir fait une erreur en me suivant ?

Attendant sa réponse avec grande inquiétude, je me redressai pour m’asseoir en tailleur au bout du lit, et tout en posant ma tête dans le creux de mes mains je baissai les yeux sur le parquet de notre chambre.

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Jeu 16 Déc - 11:26

- Regrettes-tu à présent ? Penses-tu avoir fait une erreur en me suivant ? me demanda-t-elle en détournant le regard.

La conversation prenait une tournure dramatique que je n'avais pas voulu en dérivant sur nos souvenirs. Peu importait la thématique, mes discussions partaient à chaque fois dans cette direction, avec un ton grave qui me collait à la peau tout autant !

Malgré les années qui c'étaient consumées, et la présence d'Alice auprès de moi, mon caractère taciturne n'était pas parvenu à se dissiper. Et bien qu'à l'intérieur, tout mon être resplendissait de bonheur et de bien-être, je ne parvenais pas à me dérider en surface.

J'étais l'homme au regard de braise, auquel personne ne souhaite s'adresser d'emblée. Du coup, Edward et moi avions très vite entamé le dialogue, ayant à la base le même souci... La seule différence, c'est qu'il parvenait tout de même à attirer la confiance de certaines personnes du sexe féminin en particulier. Emmett, lui, m'effaçait totalement de la surface de la terre, dès que je me retrouvais à ses côtés.

Finalement, Rosalie et moi étions plus ou moins ressemblants, même couleur de cheveux, même effet répulsif à l'égard des gens, et une discussion rarissime. Ainsi, il avait été convenu que nous passerions aux yeux du monde comme jumeaux. Une sorte de blague de ma nouvelle famille. Et oui, le clan des Cullen partageait et côtoyait le monde des humains sans aucune appréhension au niveau de leur odeur et de la tentation qu'ils offraient.

Avec Alice, durant notre première partie de vie à deux, j'étais parvenu à contrôler cette envie de sang bien mieux que je ne l'aurais souhaité. La raison : nous vivions reclus loin de toute source humaine. Bien sûr nous faisions quelques exceptions mais Alice prenait soin à ce que ma faim ait été suffisamment comblée pour ne pas craquer. Avec les Cullen, désormais tout était différent : le lycée, la petite vie exemplaire de la petite famille parfaite, les sorties pédagogiques, le masque des apparences.

Les quelques efforts que j'étais parvenus à faire au niveau de mon caractère, de mon épanouissement social, avaient déserté mon esprit à la minute où je foulais des pieds le sol Cullen. Une seule raison : la présence quasi omniprésente du sang humain !

Le choc avait été dur à encaisser, et cela m'avait davantage renfermé, à cause de la frustration d'être le seul à être confronté à cette difficulté. Carlisle avait un tel aura que le décevoir aurait la pire des souffrances pour moi, Rosalie n'avait jamais pris une goutte de sang humain, pareil pour Alice. Il s'agissait là d'une telle pression que cela m'a empoisonné littéralement l'existence. J'appris que durant les premiers mois, Emmett avait fauté, mais depuis cet accident son comportement avait été exemplaire. Edward aussi a eu une période de "rébellion" ainsi en parlait Esmé, mais ce dernier avait eu le réflexe de s'en prendre aux monstres. J'aurai pu m'en prendre à n'importe qui, comme Bella le jour de son anniversaire...

Tout en eux me faisait me sentir incapable, leur approche face aux humains, leur contrôle sans faille, la perfection de leur rôle. Ils étaient sans aucun défaut tels des rocs insubmersible. Cela m'épatait tellement que je me renfermais sur moi, me faisant passer pour le canard boiteux de la famille "zéro défaut".

_ Comme tu le sais, mon intégration a été difficile. Je ne suis jamais senti tout à fait un Cullen à part entière, n'ayant pas toutes les dispositions requises dès le départ, je pris une pause dans mon récit, me souvenant de toute l'aide dont j'avais pu bénéficier toutefois. Certes je n'avais pas autant de force, mais à aucun moment l'un d'eux ne s'est permis de me juger, ou de me rabaisser. Aucun d'entre eux ne m'a demandé de quitté le clan sous prétexte de ma présence nocive pour eux, et pourtant ils auraient eu raison. Tout au long de mon sevrage, ils m'ont épaulé et soutenu chacun avec une façon particulière. Mais aujourd'hui, pour rien au monde je ne souhaiterai faire machine arrière. Car aujourd'hui grâce à l'aide de chacun, je suis devenu un membre Cullen avec tout ce que cela implique, et je suis fier de pouvoir porter ce nom ! terminai-je en embrassant le bout du nez d'Alice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mar 4 Jan - 16:44

Je souri, de manière un peu forcée, au baiser qu’il venait de me donner. En l’écoutant s’expliquer je me souvins des difficultés auxquelles il avait du faire face juste parce que j’avais choisi de l’emmener dans cette famille.

- J’ai été égoïste avec toi ce jour la ! J’aurais peut être du attendre que tu te débrouille mieux avant de venir ici…enfin…ne pensons plus à cela…

Je m’assis en tailleur face à lui et posa mes mains au creux des siennes. Le regardant avec un sourire très charmeur, je me plongeai dans son doux regard à la recherche d’une petite étincelle.
Ce regard si triste, perdu et inquiet me rappela un de nos merveilleux souvenir, notre rencontre.

- Tu te souviens, lorsque je suis venu à ta rencontre, dans ce petit resto ? D’ailleurs je me demande toujours ce que tu pouvais bien faire là-bas !

Après avoir gambadé seule et pendant pas mal d’années, à travers de nombreuses ville et campagne, à la recherche de souvenir de ma vie passée, de réponse sur mon nouvel état et surtout de maitrise de moi-même, je me retrouvai encore une fois seule, appuyai contre le tronc d’un arbre, au fin fond d’un bois.
Ce soir là, alors que j’essayai de contrôler mon don de vision, l’une d’entre elle me frappa de plein fouet, bouleversa mon futur et rempli ma vie de bonheur.

Dans cette vision j’aperçus un homme seul et presque aussi perdu que je l’étais au même instant. Malgré que je ne pu discerner qu’un simple nom de ville « Philadelphie » et une table vêtue d’une nappe à carreaux rouge et blanc, le visage de cette homme resta à jamais gravé dans les moindre détails, dans mon esprit et dans mon cœur.

A cet instant, j’avais choisi de le chercher jusqu’à ce que je le trouve, même si pour cela je devais y passer l’éternité. Son beau visage aux airs si désespéré hantait mon esprit à chaque seconde, son regard si rouge et si assombri par la tristesse ne me repoussait absolument pas, bien au contraire, je me sentais attiré à lui comme du métal le serai face à un aimant.
Je ne le connaissais pas et ne savais absolument rien de lui, mais je sentais au fond de mon corps que j’aimais et que j’allais aimer cet homme plus que tout au monde.

Je m’étais rendu dans cette ville nommée « philadelphie » sans savoir où aller et ni sur qui j’allais tomber. Scrutant les rues et ruelles de la ville à la recherche de table comme celle de ma vision, je pus remarquer ce style de nappe à différent endroits sans jamais apercevoir cet inconnu.
Pendant plusieurs semaines, et tous les jours, je guettai chaque recoin de la ville sans savoir à quels moments ma vision se déroulait.

Un soir alors que je passai une énième fois dans une petite ruelle peu éclairé, je reconnu certaines chose inhabituelles au sein d’une petite auberge familiale. L’ambiance, la décoration et les personnes que je vis au travers de la vitre m’attiraient.

Je sorti de mes souvenirs un instant pour me plonger dans les bras de mon époux. Assise à califourchon sur lui avec mes bras autour de son cou, je le fixai intensément du regard.

- J’en ai eu du mal à te trouver tu sais ! lui affirmai-je en souriant. Je me souviens qu’une simple petite fleur, différente des jours précédents, m’avait mis la puce à l’oreille quand je suis passé devant ce restaurant. Certaines d’être sur la bonne voie, j’étais entré de manière peu discrète. Et alors que tout le monde se retournait sur moi, je n’avais qu’une seule obsession, TOI !!! Je t’ai tout de suite aperçut sur cette petite table du fond, et sans hésiter une seconde, je suis venu m’asseoir à tes côté !

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mer 5 Jan - 10:57

- Tu te souviens, lorsque je suis venu à ta rencontre, dans ce petit resto ? D’ailleurs je me demande toujours ce que tu pouvais bien faire là-bas !

Me remémorer mon intégration au sein des Cullen, n'avait pas été un souvenir très réjouissant, du moins pour les premiers moments. Alice se sentait coupable mais nous aurions tôt ou tard, avec ou sans ses visions, bifurqué vers le nord de l'État, là où le soleil pointe rarement le bout de son nez afin de pouvoir sortir en plein jour sans craindre ses rayons. Ce n'était pas Alice qui avait décidé toute seule dans son coin cette soudaine envie de se familiariser avec ce clan. Mais une de mes envies que je nourrissais depuis quelques mois, partir vers le nord...

Alice, à califourchon sur mon torse s'amusa un instant avec mes doigts, avant de rebondir sur un autre grand moment de notre vie : notre rencontre ! Ça pour une surprise, s'en fut une mais celle des plus réjouissantes qui m'ait été donné de vivre.

Mettez-vous à ma place une minute et vous comprendrez de quoi je parle !

- Comment oublier ce souvenir ! lui assurai-je en éclatant de rire. Tu es venue vers moi comme si nous venions de nous quitter l'instant d'avant, avoue que cela effraie quelque peu, la taquinai-je en la soulevant de mon torse pour la caler entre mes bras. Allez installe-toi confortablement... Là... Je vais te le raconter de mon point de vue, lui répondis-je en déposant un baiser sur son nez.

_ Alors, alors... Que faisais-je à Philadelphie en... Tiens en quelle année déjà ? Je réfléchis un instant, faisant mine d'avoir oublié jusqu'à la date même de notre rencontre. Alice commençait à fulminer de rage. Ah oui ! En novembre 1925, il tombait des cordes, je m'en rappelle maintenant, continuai-je avec un sourire en coin.
Cela faisant des années que j'errais seul à travers tout le continent nord-américain. J'avais laissé Peter et Charlotte derrière moi, sans savoir réellement pourquoi au début. Leur proximité m'étouffait autant que leur mode de vie qui finalement n'était pas si différent de celui de Maria puisqu'il fallait toujours tuer des êtres humains. Ce dont je me rappelle avec plus de force, c'était ma volonté de changer ! Je ne voulais plus tuer des hommes, mais parvenir à trouver un autre moyen, tout en étant persuadé que me nourrir de bêtes sauvages ne suffirait pas. Il fallait que je m'immerge totalement dans la fosse, dans la populace. C'est ce que j'étais en train d'essayer de faire, m'habituer à leur odeur quant tu as débarqué dans ce café.

Alice avait littéralement atterrit en plein milieu du café tandis que j'essayais en vain d'ouvrir la bouche pour passer commande et jouer le jeu de l'humain lambda. Elle avait débarquée l'air ébahie avec ses cheveux mouillés qui lui collaient au visage. Je l'ai tout de suite reconnu comme l'un des miens, à un détail près... Ces yeux, d'une teinte chaude, tel du caramel, étaient différents des miens fort sombres. Une fois rentré dans l'angle de son regard, elle ne m'a plus lâché avant de bondir vers moi, sourire aux lèvres.

Son attitude m'avait tellement surpris que je n'avais même pas eu le temps de sonder ses états d'âme ! Mais son visage était assez explicite pour comprendre qu'elle était folle de joie de me rencontrer. Tandis que je ne parvenais toujours pas à articuler quelque chose d'intelligible, mademoiselle se plaignait déjà de m'avoir attendu depuis des semaines.

_ Je crois que le pire et le plus drôle d'ailleurs, fut quand tu as commencé à me parler. Tu agissais comme si nous étions des amis de longue date, alors que j'étais totalement perdu. Tu m'a raconté tout le chemin que tu avais dû faire pour reconnaître le café, et moi je ne comprenais pas un traite mot qui sortait de ta ravissante bouche. Et en plus, tu parlais si vite, que je devais fournir un effort supplémentaire pour suivre tout en même temps, te détailler de la tête aux pieds, analyser tes sentiments et comprendre ce que ta bouche me racontait ! Une vraie épreuve, rigolai-je.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mer 5 Jan - 13:13

Confortablement installé contre mon époux, je ne pouvais me retenir d’éclater de rire en entendant ces dernières phrases.
Heureuse de me remémorer ce merveilleux souvenir dans les bras de Jasper, je me tournai avec un sourire radieux en sa direction. Du bout d’un doigt, je caressai délicatement ses douces lèvres avant d’y déposer un tendre baiser et me replongeai au beau milieu de notre rencontre.

- Effectivement ce soir là il tombait des cordes sur la ville, mais absolument rien n’aurait pu m’empêcher de te chercher…et certainement pas un petit peu d’eau…dis-je en souriant. Cette soirée restera à jamais la plus belle qui m’est était donner de vivre.

Une fois entré dans ce petit café, je n’avais eu d’yeux que pour cet inconnu. Cet homme qui m’avait obsédé depuis plusieurs semaines se trouvait enfin devant. Je n’avais pas l’intention de perdre une minute de plus.

Complètement trempé, je m’installai à sa table sans faire attention de quoi je pouvais bien avoir l’air. Alors qu’il me fixait sans rien comprendre à qui j’étais et à ce que je faisais devant lui, je ne perdis pas plus de temps avant d’engager la conversation.

- Oh je me rappelle très bien de la première phrase que j’ai dite. « Vous voila enfin ! Vous n’avez pas honte de m’avoir fait perdre autant de temps pour vous trouver Monsieur ! » J’éclatai de rire en y repensant. Tu as du me prendre pour une folle dès que j’ai ouvert la bouche.

Comme à mon habitude, j’étais toujours très directe et n’aimais pas tourner autour du pot pendant des heures et des heures.
Ce soir là, j’avais accaparé la conversation pendant près d’une demi-heure sans qu’il n’ouvre la bouche. Après m’être plein de son manque d’implication dans notre rencontre, lui avoir raconté mes dernières semaines de voyage et avoir expliqué vite fait le peu que je connaissais de ma vie, je m’étais arrêté net en le fixant dans les yeux.
« Pourquoi tu ne dis pas un mot ? Et pourquoi me fixes-tu ainsi ??? De plus je ne connais même pas ton nom… »

En repensant à tout ceci, plusieurs questions sur lesquelles je ne m'étais jamais vraiment attarder avec Jasper, me vinrent en tête.

- Qu’as tu pensé de moi lorsque tu m’as vu entrer dans ce café ?? Et ensuite pendant tout ce temps où tu essayais de me déchiffrer ?? Je me souviens d’avoir été assez directe avec toi quand même. Je me dis parfois que je le suis peut être un peu trop.... lui dis-je en faisant mine de réfléchir avec un sourire de coin...

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jasper Cullen

avatar


Messages : 169
Date d'inscription : 30/08/2010

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Mer 19 Jan - 10:48

- Qu’as tu pensé de moi lorsque tu m’as vu entrer dans ce café ?? Et ensuite pendant tout ce temps où tu essayais de me déchiffrer ?? Je me souviens d’avoir été assez directe avec toi quand même. Je me dis parfois que je le suis peut être un peu trop.... me demanda-t-elle l'air de rien.

Comme à son habitude, mon cher petit lutin avait parlé d'un trait sans même se donner la peine de respirer entre chaque phrase. Heureusement, que mon esprit vif était capable de suivre le fil de la conversation, sinon je n'aurai compris un traite mot ! Mais malgré tout, je ne pus m'empêcher de rire devant sa mine à la fois contrarié pour un fait qui s'était déroulé il y a des années de ça, et curieuse d'obtenir des réponses seulement maintenant.

_ Cest tout ? lui demandai-je en haussant les sourcils. Pas d'autres questions ? je lui ébouriffai les cheveux pour la faire hurler. Chose qui fonctionna à merveille puisqu'elle s'écarta de moi en un temps record.

Elle se dirigea droit vers sa coiffeuse afin de remettre de l'ordre dans ses cheveux, tandis que je m'approchai silencieusement derrière elle. M'agenouillant pour être à sa hauteur, je nous observai dans le reflet du miroir.

_ Tu vois mon amour, tu avais à peu près cette tête là, quand je t'ai vu pour la première fois. Certes, tu n'étais pas en colère, mais paniquée. Au premier coup d'œil j'ai tout de suite compris à qui j'avais à faire : un vampire ! Mais, quand tu t'es approché de moi sans une once de peur dans les yeux avec cet aplomb qui fait ton caractère, je me suis liquéfié. J'avais pour habitude que l'on me craigne, que l'on baisse les yeux devant moi, alors que tu me souriais, éblouissante alors que tu étais toute ruisselante. Je l'enserrai dans mes bras et posai mon menton sur son épaule, retenant ainsi toute son attention.

_ Et puis, tu as ouvert la bouche. Je reconnais aujourd'hui que je n'ai pas suivit toute la conversation car ton regard me bouleversait tellement qu'il m'hypnotisait. De toute façon,avec le choc que j'ai reçu en te voyant, tu parlais trop vite pour que je puisse comprendre quelque chose. Je lui déposai alors un baiser dans le cou.

_ Tu étais un vrai phénomène ambulant ce jour là. Mais, il était hors de question que je te laisse partir sans moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice Cullen
Sans lui je suis perdue...Sans lui je suis perdue...
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 11/08/2009
Age : 30
Localisation : Hésitante..

MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    Ven 28 Jan - 12:48

Tout en remettant mes cheveux en place, je fixai nos reflets dans le miroir et tentai de me rappeler les si belles images dont me parlait mon époux.

- Tu étais un vrai phénomène ambulant ce jour là. Mais, il était hors de question que je te laisse partir sans moi.

La mine boudeuse que portai mon visage il y a un instant, fit place à un sourire radieux en à peine quelques secondes.
Me tournant face à mon mari, je lui souri timidement avant de me jeter sur son torse sans lui laissé la moindre chance de réagir. Basculant en arrière jusqu’à nous effondrer sur le sol, nous nous retrouvions coller l’un à l’autre sur le parquet de notre chambre. J’éclatai de rire en voyant son air assez surpris.

- Position très agréable je dois dire... soufflai-je entre deux ricanements.

Caressant de la main droite le long de son torse et ébouriffant de la gauche ses beaux cheveux blond, je ne pu résister très longtemps au désir de coller mes lèvres aux siennes.

- Donc, si je comprend bien, malgré mes cheveux dégoulinant sur la table, ma façon de te raconter ma vie sans te laisser dire un mot et mes reproches alors que tu ne me connaissais pas, tu tenais absolument à me suivre !?! Ah ah, je suis assez persuasive quand même !! Je me redressai et pris une allure très fière en riant.

- De toute manière je ne vous aurait pas lâché d’une semelle cher Monsieur Whitlock !!! ajoutai-je en l’embrassant. Et puis regarde, après tout ce temps, tu te trouve toujours à mes côtés ! Lui fis-je remarquer en pinçant le bout du son nez pour le taquiner.

Lui volant à nouveau un tendre et doux baiser, je me redressai légèrement afin de m’installai à califourchon sur son estomac, et repris la parole avec un petit sourire taquin et une voix douce.

- Auprès de moi…, ta merveilleuse femme… qui parle sans cesse, s’agite tout le temps et qui est quelque peu…. Je fis mine de réfléchir un instant en levant les yeux vers le plafond. ... je dirai…peut être… un peu excentrique ! Continuai-je avec un petit sourire timide. A cet instant un doute me vint à l'esprit et je m'arretai quelques secondes avant de poursuivre. Mais dis moi, tu n’en a pas assez par moment ? Je ne suis pas trop … euh…. épuisante ?

Je me mis alors à gratter le dos de ma tête en soupirant. Fixant Jasper de manière un peu perdu, je me posai quelques questions sur moi-même.



Spoiler:
 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••

Merci Leah ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)    

Revenir en haut Aller en bas
 

Une éternité de souvenirs ensemble... (Alice&Jasper)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» Jasper & Alice Forever
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Alice Blood [Attente de Réponse]
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eternal-Cullen :: ¤ ADMINISTRATION ¤ :: ~ Eternal Cullen saison 1~ :: Alentours de Forks :: Villa des Cullen :: Chambre de Jasper et Alice-